Comment procéder au lancement des new gtld?

Les new gtld sont devenus une sujet récurent de notre rubrique actualité.
Pour cause, ils marquent la possible apparition de plus de 1900 extensions dans le paysage internet. La communauté est donc en effervescence autour de l’événement.

De grandes entreprises, des startups et des personnalités reconnues de l’industrie des noms de domaine se sont lancées dans l’aventure. A 185000 $ la candidature, ils ne se sont pas décidés à la légère.

Le problème vient du fait que l’ICANN s’est engagé à ne pas ajouter plus de 1000 nouvelles extensions par an. Il faut donc trouver une solution qui ménage les intérêts de chacun, afin de choisir quelles seront les candidatures qui pourront être délégués fin 2013.

Dans un communiqué en date du 17 Aout, l’ICANN donne quelques pistes.

La première question était de savoir s’il fallait répartir les candidatures par lot afin de faire des évaluations par paquet qui détermineraient le lancement de l’extension ou faire évaluer toutes les extensions ensemble et répartir ensuite les candidatures.

Après avoir renoncé au système de digital archery qui prévoyait une répartition par lot, il semblerait que l’ICANN ait décidé d’évaluer les 1930 candidatures d’un seul tenant.

L’ICANN pense être en mesure de publier les résultats de l’évaluation en Juin 2013.

En attendant, elle fait appel à la communauté des internautes pour trouver une solution qui permettrait de répartir le lancement de ces news gtld de la manière la plus juste.

Le communiqué de l’ICANN fait part de différentes méthodes qui pourraient être employées dans ce but : par exemple lancer en priorité les extensions qui respectent le contrat standard.

Des bloggeurs spécialistes des noms de domaine et des entreprises participant au processus ont déjà proposé des alternatives.

Il faut tout de même préciser que parmi les 1930 new gtld, tous ne seront pas prêts à être délégués pour aout 2013. Il y a par exemple les 750 candidatures qui portent sur les mêmes extensions. Pour eux, l’attribution des new gtld passera sans doute par un accord financier ou une procédure d’enchère.

Il y a aussi 50 postulants qui devront apporter des éclaircissements sur leurs candidatures.
Sans compter les extensions qui doivent faire face à désapprobation du public, tel que le .PATAGONIA qui a été demandée par une entreprise américaine et qui doit faire face à l’opposition de l’Argentine.

Au final, il est probable qu’un processus de sélection naturel règle le sort de certains new gtld.

En attendant, il y a déjà 6 postulants qui ont retiré leurs candidatures.