Le rapport de l'EURid de Juin 2012

L’EURid, registre du .EU a délivré son rapport sur l’activité de l’extension durant le 1er trimestre 2012. Ce document qui foisonne d’informations, n’est disponible qu’en anglais. Nous avons donc décidé de vous en faire la synthèse.

Le .EU est l’extension qui représente le territoire des 27 Etats de l’Union européenne soit plus de 500 millions de personnes.
Lancée en 2003, sa croissance a toujours été constante, ce qui lui a permis de s’inscrire parmi les 10 extensions de premier niveau les plus populaires.
Il y a près de 3,6 million de noms de domaine enregistrés en .EU à la fin du premier trimestre 2012.

Si l’on en croit les statistiques publiées par zooknic (firme de recherche sur internet), sur le territoire européen, les extensions territoriales sont plus populaires que les extensions génériques. Le .EU bénéfice sans doute de cette tendance, puisque l’extension a eu une croissance de 6,1% au premier semestre. Cette croissance représente sa plus forte hausse depuis 2010.

L’extension européenne est en hausse dans 23 des 27 pays de l’Union européenne. Le nombre d’enregistrement a particulièrement augmenté en Lituanie (+31,4%) et en Autriche (+22, 4%).

10 pays de l’Union Européenne représentent 87% des enregistrements de nom en .EU. Avec plus de 1 million de nom, l’Allemagne est le premier pays de l’Union européenne à enregistrer en .EU. La France se place en quatrième position de ce classement. Ceci démontre la popularité croissante du .EU qui devient une extension identifiable et reconnue par le grand public.

Top 10 des pays qui enregistrent en .EU
Source:EURid

Le nombre d’enregistrement en .EU pour mille habitants est un autre de signe de l’engouement autour de l’extension.

Nombre de .EU par habitants
Source:EURid

Pour finir, l’EURid expose la situation des litiges sur les noms de domaine.
En effet, tout titulaire de nom de domaine doit, avant d’enregistrer ce nom, vérifier qu’il ne porte pas atteinte à une marque antérieure. Afin de régler les litiges entre titulaire de marque et titulaire de nom de domaine, le registre a mis en place une solution qui ne passe pas par les tribunaux: l’ADR.
Depuis 2007, le nombre de litige portant sur l’enregistrement d’un nom de domaine a progressivement diminué. Néanmoins, toutes les parties doivent continuer leur effort, il y a eu 18 ADR présentée durant le premier trimestre 2012. Celà représente 7 cas de plus que l’année dernière à la même époque.

Afin que vous puissiez utiliser votre nom de domaine dans les meilleures conditions, Rapidomaine vous accompagne et vous conseille dans le choix de votre nom de nom de domaine. Par ailleurs, nos conditions générales de vente adhèrent avec les règles énoncées par les différents registres.
De plus, si le titulaire d’une marque, nous signale que votre nom pourrait porter atteinte à son droit, nous vous avertissions dans les plus brefs délais. Tout ceci participe à un règlement paisible des problèmes que vous pourriez rencontrer en tant que titulaire d’un nom de domaine.

Le .EU est des extensions montantes. C’est en croyant au fort potentiel de cette extension, que Rapidomaine a entrepris les démarches pour être accrédité.
Depuis, le 8 mars 2012, Rapidomaine fait partie des 41 bureaux d’enregistrement à avoir été accrédité.
Mais notre action ne s’arrête pas là. Afin d’améliorer votre expérience de nos services, nous allons très bientôt mettre en place des enregistrements en .EU sur plusieurs années.

Pour plus de renseignement, sur le rapport de l’EURid, vous pouvez consulter la version anglaise.