Nouvelles extensions génériques: la répartition en lot

La publication de la liste des candidatures aux nouvelles extensions génériques (new gtld), nous a donné une vision d’ensemble.
Il ne reste plus qu’à évaluer les différentes candidatures. Pour ce faire, l’ICANN a décidé de répartir ces candidatures par lot de 500. Les extensions du premier lot devraient être lancées en 2013.
Atterrir dans le bon lot pourrait donc avoir un impact sur la vie commerciale des futures extensions.

Chargement du sommaire…

Afin de choisir quelle candidature sera dans quel lot, l’ICANN a choisi un système qui ne fait pas que des adeptes : la digital archery.

La digital archery

La Digital archery véritable système de tir à l’arc numérique est la méthode retenue par l’ICANN pour répartir les différentes candidatures.

Le système digital archery fonctionnera du 8 juin au 28 juin. Il allie les principes des vieux jeux de cibles avec tout ce que les nouvelles technologies ont à offrir.

En se munissant des identifiants du TAS (le système d’application pour les nouvelles extensions), les candidats devront se connecter à la digital archery. De là, ils devront indiquer une date et une heure cible.
Ils devront ensuite se reconnecter à la date définie, afin de cliquer sur le bouton de confirmation à l’heure la plus proche possible de la cible. Le système évaluera la différence absolue entre l’heure cible et l’heure d’arrivée.

Icann Digital archery

Comme pour un jeu de tir à l’arc, les candidats qui seront le plus proche de leur cible se verront admis dans le lot 1. Tout cela peut donc se jouer à moins d’une seconde.
Néanmoins, s’il y a plusieurs candidatures pour la même extension, le postulant se retrouvera dans le lot de la candidature qui a obtenu les meilleurs résultats et cela s’en prendre en compte son propre résultat.

La place des régions

Une des autres inquiétudes adressées par l’ICANN est celle de la place des candidatures étrangères dans un système qui peut sembler résolument tourné vers l’Amérique. En effet, l’ICANN reste en grande partie régis par le droit américain et les firmes qui ont déposé le plus grands nombres de candidatures sont de grandes sociétés américaines.

La répartition des candidatures par région
Candidature par pays
Source:ICANN

Afin de pallier à ce problème, l’ICANN évaluera chacune des candidatures par région. De cette façon, les nouvelles extensions génériques devraient être réparties plus équitablement entre les différentes régions du globe.

Les critiques

Le système de Digital archery fait face à de nombreuses critiques dans l’univers des noms de domaine et plus particulièrement parmi les candidats.

En effet, le système s’appuie sur le TAS. Le TAS a fait l’objet d’une défaillance, comme nous le rapportions dans notre actualité sur les nouvelles extensions génériques. Cela remet en question la crédibilité du système.

Le 8 juin, jour de l’ouverture du digital archery, un des candidats la Top Level Domain Holdings, Inc, a signalé à l’ICANN une possible défaillance du système. En effectuant tout une série de test, la société s’est aperçue qu’il y avait un écart de plusieurs millièmes de seconde entre le résultat effectué et le résultat enregistré par le système de l’ICANN. Dans un jeu de précision tel que celui-ci, cela ne peut pas être sans conséquence.

Dès le 11 juin, L’ICANN a répondu afin d’indiquer qu’il ne s’agissait que d’une erreur d’affichage. La digital archery prendrait en compte les résultats réellement effectués.

Toutefois, ce problème largement relayé sur les blogs et les réseaux sociaux aura un impact négatif sur la confiance établie entre l’ICANN et les différents candidats.

Par ailleurs, des voix s’élèvent pour réclamer l’abrogation du digital archery afin que toutes les candidatures soient examinées ensemble.

L’ICANN s’y oppose. Elle considère ne pas avoir les capacités pour traiter autant de candidatures d’un seul coup. Néanmoins, il faudrait tout de même noter que beaucoup de ces candidatures peuvent être réunies car elles sont pour les mêmes extensions.

Pour conclure

Le système de Digital archery est donc une solution intéressante pour établir l’équité entre des candidats de taille et d’origine diverses. On peut pourtant s’interroger sur l’impact qu’aura ce système. Quel sera la réaction des postulants qui ne seront pas dans le premier lot.

Le 11 juillet, l’ICANN devrait publier la répartition des différentes candidatures en lot.