Notre analyse sur les nouvelles extensions de noms de domaine

Chargement du sommaire…

L’arrivée des nouvelles extensions de noms de domaine en 2012

Une grande évolution est en passe de se produire sur internet ; l’arrivée de nouvelles extensions de noms de domaine devrait faire évoluer les usages des internautes. Auparavant, les utilisateurs d’extensions de noms de domaine utilisaient surtout les .com les .fr éventuellement les .net . Peu d’utilisateurs utilisaient les .biz , .et le .name . Demain, ils pourront utiliser les .paris, .canon, .mac,…

Quels acheteurs pour ces nouvelles extensions de nom de domaine?

Pour devenir possesseur de ces extensions, il faudra investir environ $185 000. On peut imaginer deux types d’utilisation : ceux qui achèteront une extension pour la commercialiser (cela pourra être un investissement), et ceux qui achèteront une extension pour protéger leur marque, ce dernier point concerne principalement les plus grosses firmes mondiales.

On ne sait pas encore dans quelle mesure seront attribuées les nouvelles extensions, mais les associations à but non lucratif pourraient être privilégiées. Par exemple, il est difficile de dire qui, pour la somme de toute façon prédéterminée, obtiendra le .eco ou le .sex. Si certaines organisations à but lucratif arrivent à mettre la main sur des extensions relativement génériques, elles auront beaucoup à y gagner.

De nouveaux usages pour les noms de domaines

Les registrars auront fort à faire afin de proposer le plus grand nombre d’extensions possibles, ceux qui ont la plus grosse force commerciale et qui aurons le plus de créativité pour « trouver les bons noms de domaine » prendront le pas sur les « petits » registrars .

Les dirigeants devront redoubler de perspicacité pour trouver les bons noms de domaine à acheter, eux qui avaient tendance à acheter leurs noms de domaine favoris sur 3 ou 4 extensions devront se contenir pour ne pas acheter leur nom de domaine sur 10 ou 15 extensions. Cela créera peut-être un nouveau service, visant à sélectionner les meilleurs noms de domaine pour une activité. Rappelons par exemple que le .com et le “.biz”: ont été conçues pour les activités commerciales, le .org pour les associations, le “.name”: pour les sites personnels.

Mais finalement, ce sera probablement l’ICANN (l’autorité américaine de régulation de l’Internet mondial au niveau des noms de domaine) le plus grand vainqueur, qui gagnera suffisamment d’argent pour gérer ce gigantesque et incroyable chantier.